Pourquoi les taux de mortalité par cancer du foie sont-ils en hausse?

- Posted in Français by

Depuis les années 1990, le taux de mortalité par cancer aux États-Unis a régulièrement diminué. Pourtant, le taux de mortalité par cancer du foie aux États-Unis lui a augmenté durant la même période, il semble qu'il s'agisse d'une tendance globale. Comment est-ce possible, quelle en est la cause?

Le cancer du foie est principalement causé par la combinaison d'une infection par le virus de l'hépatite B chronique et d'une exposition alimentaire à l'aflatoxine B1, un contaminant se développant dans le maïs et les arachides qui sont utilisés pour produire des aliments avec un contenu élevé en fructose.

enter image description here

Les efforts récents pour mieux lutter contre le cancer du foie dans le monde incluent une large distribution de vaccins contre le virus de l'hépatite B – plus d'un milliard à ce jour – et le déploiement de tactiques de sécurité sanitaire des aliments pour prévenir l'exposition à l'aflatoxine B1.

Aux États-Unis, cependant, la prévalence de l’infection chronique par le virus de l’hépatite B est faible et l’approvisionnement alimentaire est étroitement géré. Il est clair qu'il doit y avoir d'autres raisons à la récente augmentation du nombre de décès par cancer du foie, qui dépasse maintenant les 30 000 par an.

Le foie a une capacité remarquable à se régénérer. Des indices sur les causes de cette épidémie mondiale peuvent être trouvés dans une infection chronique et un apport alimentaire cancérigène, qui endommage directement le foie et tue bon nombre de ses cellules. La capacité du foie à se régénérer fait que de nouvelles cellules hépatiques se repeuplent pour remplacer les cellules perdues et endommagées. Toutefois lorsque ce cycle de lésions et de régénération du foie devient chronique, les cellules hépatiques nouvellement apparues accumulent de plus en plus d'erreurs lors de la copie répétée de l'ADN contenant tous les gènes. Ces erreurs conduisent souvent à des anomalies génétiques pouvant conduire à la formation de cancers.

L'infection à l'hépatite C, la consommation chronique d'alcool, certaines anomalies congénitales et l'hémochromatose, ainsi que l'obésité, le syndrome métabolique et la stéatose hépatique peuvent tous endommager le foie et provoquer son cancer.

Parmi ceux-ci, l'infection par l'hépatite C et l'augmentation de l'obésité sont soupçonnées d'alimenter le cancer du foie aux États-Unis. L'infection par l'hépatite C peut maintenant être traitée avec des agents antiviraux et souvent éliminée, mais la stéatose hépatique est un problème plus préoccupant.

Le diabète, l'obésité et un apport élevé en fructose sont associés à deux types de maladies du foie: le foie gras non alcoolisé (NAFL) et la stéatohépatite non alcoolique (NASH). La NASH est associée à un risque accru de cancer du foie. Les traitements pour NAFL et NASH continuent d'évoluer et aucune intervention actuelle ne permet de renverser complètement cette situation.

La survie à cinq ans du cancer du foie peut atteindre 31% si elle est diagnostiquée à un stade précoce. Malheureusement, le taux de survie à cinq ans de la maladie au stade avancé est de 11% ou moins. De nouvelles approches pour la détection précoce des petites tumeurs du foie et le traitement du cancer du foie avancé sont absolument nécessaires.

Pour le moment, les gens doivent travailler avec leur médecin pour réduire leur risque de cancer du foie en luttant contre l'exposition aux hépatites B et C, en contrôlant la consommation d'alcool et en consommant une alimentation saine pour atténuer les ravages de l'obésité, du diabète, du syndrome métabolique et de la stéatose hépatique.