La prévention du cancer

- Posted in Français by

La prévention du cancer

La grande majorité des cas de cancer semble pouvoir être associés à des facteurs de risque environnementaux ou des modes de vie qu’il est envisageable de contrôler. Plus de 30% des décès par cancer pourraient être évités en évitant les facteurs de risque suivants: tabac, excès de poids/obésité, mauvaise alimentation, inactivité physique, alcool, infections sexuellement transmissibles et pollution de l’air. Bien sûr dans la vie réelle il n’est pas simple de quitter une addiction par un simple effort de volonté, ni de quitter l’endroit où on travaille, même s’il est pollué.

Certains psychologues pensent que ces préconisations reflètent une peur intime de leurs prescripteurs et que prétendre qu’il est possible de prendre le contrôle sur la maladie, permet au fond de se rassurer soi-même,

De plus toutes les causes environnementales ne sont pas contrôlables, comme le rayonnement de fond naturel et les cancers causés par des troubles génétiques héréditaires et ne peuvent donc être évités par un comportement personnel.

Diététique et cancer

Alors que de nombreuses recommandations diététiques ont été proposées pour réduire les risques de cancer, les preuves présentées pour appuyer ces recommandations ne semblent pas très convaincantes.

Par contre il semble bien assuré que les principaux facteurs alimentaires qui augmenteraient le risque sont l’obésité et la consommation d’alcool.

Médicaments

Les médicaments peuvent être utilisés pour prévenir le cancer dans certaines circonstances. En général :

  • Les AINS réduisent le risque de cancer colorectal ; Cependant, en raison des effets secondaires cardiovasculaires et gastro-intestinaux, ils causent des dommages globaux lorsqu’ils sont utilisés pour la prévention.

  • L’aspirine réduit le risque de décès par cancer d’environ 7%.

  • Les inhibiteurs de la COX-2 peuvent diminuer le taux de formation de polypes chez les personnes atteintes de polypose adénomateuse familiale ; cependant, il est associé aux mêmes effets indésirables que les AINS.

  • L’utilisation quotidienne du tamoxifène ou du raloxifène réduit le risque de cancer du sein chez les femmes à risque élevé.

  • La supplémentation en vitamines ne semble pas efficace pour prévenir le cancer.

  • La supplémentation en bêta-carotène augmente les taux de cancer du poumon chez les personnes à risque élevé.

  • La supplémentation en acide folique n’est pas efficace pour prévenir le cancer du côlon et peut augmenter les polypes du côlon.

  • Il n’est pas clair si la supplémentation en sélénium a un effet.

Vaccination

Des vaccins ont été mis au point pour prévenir l’infection par certains virus cancérigènes. Le vaccin contre le virus du papillome humain (Gardasil et Cervarix) diminue le risque de développer un cancer du col de l’utérus. Le vaccin contre l’hépatite B prévient l’infection par le virus de l’hépatite B et diminue ainsi le risque de cancer du foie. L’administration des vaccins contre le virus du papillome humain et de l’hépatite B est recommandée.

Vous pouvez discuter de ce thème dans notre forum dédié

Foire aux questions

Please tell us your comment!

Write a comment:

Name
Comment